Lundi 7 mars 1 07 /03 /Mars 22:55

Je commence mon travail chez McDo un lundi en formation pour 1 semaine. On me donne des surchaussures pour éviter de glisser et de me casser la tronche, parce qu’au McDo, en cuisine, ça glisse !( Que la prochaine fois c'est pas des chaussures que je ramène mais mes skis et ma luge !)

 

On me montre un peu où se trouvent les produits au sous-sol mais vraiment brièvement, on me montre dans la précipitation parce que y a du monde comment on type sur la caisse, dans quel ordre faut faire les commandes. Mais comme ça change d’une nana à une autre, j’ai un peu de mal à trouver mes marques ! Et vite, et vite, et vite ! On m’explique aussi les histoires de timer, les histoires de rotation, le frigo, les frites, les boissons ! ça fait une chié d’informations à emmagasiner en même temps.

 

Pendant ma formation, je ne suis jamais seule, quand on me met en caisse, je dois soit encaisser la commande, soit  préparer la commande. On me met toujours avec quelqu’un. Et comme chacun à sa façon de faire… c’est assez difficile de s’adapter. Les managers sont parfois un peu désagréables, mais comme l’ambiance est stressante pendant les rush, je comprend parfaitement que eux aussi soit un peu stressés et qu’ils aient la verve vive de temps en temps. Normal de pas sortir des boutons de roses de sa bouche quand on parle fort, à des nouvelles comme moi qui sont plus des boulets qu’autre chose pour le moment.

 

Dans l’ensemble, j’avais trouvé que la journée s’était plutôt bien passée. Mais c’était sans compter sur le lendemain.

 

Deuxième journée chez McDo, c’est juste l’enfer. Outre le fait que j’ai oublié deux fois de rendre la monnaie aux clients (bon 10 cts, et 4 euros, c’est pas la mort non plus), je suis perpétuellement stressée.

Pendant les rushs, une personne fait plusieurs boissons et clipe des pinçons sur le couvercle pour les reconnaître.

Sans  pinçon : coca

1 pinçon : Coca light

2 pinçons : J’en sais foutrement rien

 

Machinalement, je fais la boisson sans prendre ceux qui sont déjà fait (vu que j’ai le trouillomètre à zéro de me planter), mais là on me dit : « C’est pas pour faire jolie les boissons préparées !! » (J’espère bien ou alors faut vraiment avoir des gouts de chiottes !)

 

Je demande poliment si telle boisson est un coca, on me répond en soupirant « oui ». ( J’ai vraiment l’impression de les faire chier ! ça doit être la cas d’ailleurs :D )

 

Toutes mes formatrices me demandent de préparer la commande dans l’ordre, sauf quelques unes qui insistent pour que je commence par le sandwich. Du coup, je ne sais plus sur quel pied danser… De toute façon, je ne comprend pas, quand tu fais la boisson avant, les glaçons fondent, quand tu fais les frites avant elles refroidissent etc…

 

Les clients casse polochon j’en ai eu deux. Mais j’ai eu de la chance parce que c’est au moment où j’ai échangé ma place avec ma formatrice que la plus casse couille des deux est passée. J’étais à l’encaissement et je venais de passer à la préparation des commandes. La nana a insisté qu’il lui manquait un euro, et elle faisait un scandale pour qu’on lui rende, tout en arguant que chez Mc Do, on essayait de les embrouiller pour avoir encore plus d’argent. ( Mais oui ma cocotte, on est une multinationale connue dans le monde entier, franchisée partout, mais on a grave besoin de ta pièce de 1 euros pour subsister, sinon c’est sur on ferme !)

 

La deuxième cliente casse-couille m’a demandé une putain de grosse commande, du coup je me suis grave emmêlée les pinceaux, et elle veux un filet-o-fish sans fromage, et elle veux pas un coca, mais un fanta ( Non, je suis désolée mais tu m’as demandé un coca, et je suis polie !!), et puis je met trop de temps, alors je m’excuse, elle me dit que c’est pas grave dans un soupir agacée !  A quoi ça te sert de me dire que c’est pas grave si ta tronche est sur le point de me sauter au cou parce que t’as pas ton putain de Big Mac dans la minute ??

 

Finalement en milieu de journée, après le stress créé par les collègues, les managers, les clients ( que je comprend, entendons-nous bien), je me suis pointée en début d’après midi pour demander ma démission au manager ! J'étais quasiment certaine que je ne tiendrais pas le coup ! Pas de bol, on m'a envoyé le boss. :D

Par merenawel - Publié dans : Torture psychologique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Catégories

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus